L’histoire poignante de l’acteur de Dheepan

Shoba, itinéraire d’un réfugié paru aux éditions Le Livre de poche fin août 2017 retrace le parcours d’Antonythasan Jesuthasan. En collaboration avec la journaliste et autrice Clémentine V.-Baron, il nous livre un témoignage poignant de la guerre civile du Sri-Lanka à son errance de réfugié.

livre témoignage Shoba acteur de Dheepan

“Qu’est-ce qui est encore plus dur que d’être un réfugié en France ? Prouver à l’OFPRA que tu es un réfugié !”

Cela pourrait être une blague. Malheureusement, ce n’est qu’une des étapes de Shoba. Né en 67 dans le village d’Allaipiddy au Sri-Lanka, il connaît la guerre civile qui ébranle le pays en 1983. Il s’engage parmi les rebelles, fait marche arrière en découvrant leurs exactions. Il fuit d’un pays à l’autre, menacé tantôt par le gouvernement Sri-Lankais car il est Tamoul, tantôt par les rebelles car il a trahi leur cause. Il arrive en France en 1993. L’asile tant espéré est teinté de violences, de petits boulots au noir… Reconnu réfugié politique un an plus tard, il est aujourd’hui auteur et acteur, révélé par Dheepan de Jacques Audiard.

acteur de dheepan

Un témoignage poignant

La biographie d’Antonythasan Jesuthasan est plus que jamais d’actualité. Son témoignage est une façon d’ouvrir les yeux sur la vie des réfugiés, bien loin des fantasmes. Jamais le texte ne tourne au mélodramatique pour nous pousser à verser une larme. Il n’en est pas moins poignant tant les aventures de Shoba sont dures. Malgré les tortures (suggérées, jamais décrites), la détresse, il ne s’appesantit jamais sur son sort. C’est peut-être justement ce qui fait toute la force de ce récit où rien ne semble rajouté, où tout sonne terriblement vrai.

Découvrir la guerre civile du Sri-Lanka

Ce récit est aussi l’occasion de découvrir ou d’en apprendre davantage sur la guerre civile au Sri-Lanka qui s’est officiellement achevée en 2009. Celle-ci opposa le gouvernement cinghalais bouddhiste aux tamouls qui auraient bénéficié de traitement de faveur des britanniques durant la période coloniale. Face aux exactions du gouvernement, des séparatistes, d’abord les Tigres de libération de l’Ilam Tamoul (LTTE) puis d’autres groupes, prirent les armes.

Grâce au témoignage de Shoba le lecteur vit de l’intérieur le conflit. Il est très bien expliqué et une carte du pays aide à se repérer. Antonythasan a été un enfant soldat, à 15 ans, il rejoignait les Tigres pour ce qui lui semble être une juste cause : la liberté et la protection des Tamouls. Cependant, la réalité est loin d’être aussi simple et il quitte les rebelles. Tout en nuances, le récit ne dépeint jamais des monstres, mais un système parfois écrasant, un engrenage d’où émerge parfois une main tendue. Quelqu’un prêt à le croire et à l’aider.

Shoba, itinéraire d’un réfugié se dévore. Pour son prix (moins de 7 €), on aurait tort de se priver de cette lecture instructive et émouvante.

Gwen - Un courant de vert
Gwen - Un courant de vert

Je suis Gwen, journaliste et autrice (Vivre Végane aux éditions Livre de Poche paru en 2016). J’adore la cuisine (Un Grand Noël vegan, éd. La Plage en novembre 2017), la lecture, l’écriture… Je partage avec vous mes découvertes écolo et végane !

1 commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié.